Accueil > Électronique > Circuits intégrés logiques DTL
Électronique

Circuits intégrés logiques DTL

DTL = Diode Transistor Logic
Les premiers circuits logiques « évolués » (1959), à base de diodes et de transitors.
Prenons comme exemple la réalisation de l’opérateur NAND :

Diode Transistor Logic

    Analyse rapide :
    1 <=> Vcc (5V par exemple)
    0 <=> GND (0V)

    – A = B = 0 : les diodes D1 et D2 conduisent. Par conséquent le courant traversant la résistance de 2 kOhms passe intégralement à travers ces 2 diodes => Ib(T1) = 0 => T1 bloqué => Ib(T2) = 0 => T2 bloqué => V(Y) = Vcc => Y = 1.

    – En fait si au moins une des 2 entrées est à 0, alors la diode lui correspondant va être passante ce qui va bloqué T1, puis T2 et Y sera égal à 1.

    – A = B = 1 : D1 et D2 sont bloquées => le courant traversant la résistance de 2 kOhms va sur la base de T1 => T1 conduit => on a un courant sur la base de T2 => T2 conduit (saturé) => V(Y) = 0.2 V = 0 environ => Y = 0.

    On retrouve bien le fonctionnement d’un NAND : Y = /(A.B) !

    Par porte logique (<=> par réalisation d’un opérateur) :
    – consommation : 35 mW, important en électronique !
    – temps de propagation : 100 ns, lent en électronique !

Circuits intégrés logiques DTL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
26 + 9 =