Accueil > Automate Programmable > PROGRAMMATION DES APIs MOELLER
Automate ProgrammableAutomatismeautomatisme

PROGRAMMATION DES APIs MOELLER

1- L’environnement de Sucosoft S40

Sucosoft S40 de Moeller est un système de programmation IEC 1131-3. Le logiciel possède une ergonomie sans faille et soutien l’utilisateur lors de la gestion et du traitement de son projet d’automatisation. Une grande bibliothèque de logiciel avec de nombreux modules fonctionnels raccourcit les temps de programmation avec la possibilité de créer sa propre bibliothèque et de limiter les bibliothèques étrangères. Entretemps Moeller offre de vastes bibliothèques dans les domaines de la technique de régulation et du chauffage-climatisation-ventilation. L’utilisation de ces modules fonctionnels de série raccourcit considérablement l’établissement d’applications complexes. Même dans des installations distribuées tous les automates programmables peuvent être programmés et diagnostiqués à partir d’une place centrale par la programmation de réseau.
Le logiciel Sucosoft S40 est le moyen de programmation pour les automates de la série PS4-141/151/201/271/341 et pour le PS 416. Il travaille sous Windows 95/98 et Windows NT 4.0. Il soutient les automates compacts et modulaires Moeller et est livré en cinq langues (D, GB, F, E, I).

On se propose dans ce qui suit de vous guider étapes parétapes pour découvrir comment :

  • créer un projet
  • établir le fichier programme
  • entrer la configuration
  • générer le code
  • effectuer le test et la mise en service,

avec le logiciel Sucosoft S 40.

Sucosoft S40

2- Description de la tâche à réaliser

tâche à réaliser

On veut amener le chariot de cet équipement, de la position initiale en position A par actionnement du bouton marche « START ». Le bouton arrêt « STOP » sert à interrompre l’action.

Dans notre exemple il n y a que des variables d’entrée et de sortie binaires auxquelles nous affecterons les adresses suivantes :
– Position initiale : Entrée 0.0
– Bouton START : Entrée 0.1
– Bouton STOP : Entrée 0.2
– Position A : Entrée 0.3
– Moteur : Sortie 0.0
Les noms de variables peuvent être librement choisis. La déclaration de variables prend donc la forme suivante :

L’opérande d’entrée « position_initiale » doit d’abordêtre lu, puis relié par une fonction logique ET à, l’opérande « bouton_marche ».
Instruction de lecture : LD
Opération ET : AND
Si le résultat de l’opération (résultat courant) est égalà 1, l’opérande « moteur » est positionné à 1 (la DEL s’allume sur la sortie « moteur ).
Instruction de positionnement à 1 si résultat courant = 1: S
Les opérandes d’entrée « bouton_arret » et« position_A » sont ensuite lus et reliés par un OU logique. Si le résultat courant est égal à 1, l’opérande de sortie « moteur » est positionné à 0 (la DEL sur la sortie « moteur » est éteinte).
Instruction de remise à 0 si résultat courant = 1 : R

Programme LADDER

Avant le bloc de déclaration doit figurer le mot clé« PROGRAM » suivi du nom du programme. La partie instructions doit se terminer par le mot clé« END_PROGRAM » qui marque la fin du programme.
Le programme final se présente sous l’aspect suivant :

Programme LIST

3- Le logiciel Sucosoft S40

Lancer Sucosoft S40, l’écran ci-dessous apparaît.

SUCOSOFT S40 FENETRE DE NAVIGATION

La fenêtre « Navigateur » contient les icônes permettant d’ouvrir les différents outils.
Le Navigateur vous assiste dans toutes les opérations, depuis l’élaboration du programme utilisateur jusqu’à son exécution dans l’automate programmable :

  • Il renferme le Gestionnaire de projets à l’aide duquel vous créez et structurez vos projets.
  • Il vous donne accès à l’Editeur d’UOP pour traiter vos UOP (programmes, blocs fonctionnels et fonctions).

La partie instructions de votre UOP peut être élaborée en langage IL, LD ou FBD. Il vous est possible de passer d’un langage de programmation à l’autre pendant la saisie du programme.
Vous disposez d’un Configurateur de topologie pour définir la configuration matérielle.
La Génération du code traduit votre programme utilisateur en programme exécutable par l’automate.

3.1- Création d’un projet

Pour établir un nouveau projet, dans le menu principal activer l’option (Projet >> Nouveau…) La boîte de dialogue « Créer un nouveau projet » s’ouvre :

SUCOSOFT S40 Nouveau projet

Sélectionnez tout d’abord l’emplacement sur le disque par exemple le lecteur « C ».
Si vous souhaitez réaliser votre projet dans un nouveau dossier « Projets » qu’il faut créer :

  • Cliquez sur le bouton « Nouveau dossier » puis entrez le nom de ce dossier dans la boîte de dialogue « Nouveau dossier » qui s’ouvre.
  • Validez par « OK ».
  • Dans la zone de saisie « Nouveau dossier de projet », entrez le nom « Exemple » désignant votre projet. Validez votre entrée par « OK ».

Maintenant vous pouvez choisir le type d’automate approprié. Vous pouvez le sélectionner dans une fenêtre de choix à l’aide de la barre d’outils du Navigateur. Activez le menu ‹Génération >> Choisir un automate…> puis dans la fenêtre de dialogue «Choisir un automate» qui s’ouvre alors, sélectionnez un
API de la zone de liste «Types d’API».

SUCOSOFT S40 Type API

3.2- Création d’un programme

Les programmes utilisateur, qui se composent d’une ou plusieurs UOP (fichiers), sont élaborés à l’aide de l’Editeur d’UOP. Le terme générique « UOP », abréviation d’unité d’organisation de programme issue de la norme internationale IEC 1131-3, désigne trois types d’UOP, le programme, le bloc fonctionnel et la fonction. Pour les parties de programme fréquemment utilisées, on a recours à la « Fonction » et au « Bloc fonctionnel ».

Créer votre programme utilisateur à l’aide du menu du Navigateur : Outils >> Editeur d’UOP
L’Editeur d’UOP est ouvert :
Dans la barre d’outils standard, cliquez sur le bouton « P » qui désigne les UOP de type programme
Les deux fenêtres « Partie déclaration » et « Partie instructions » s’affichent à l’écran, avec la présentation de base configurée dans l’Editeur d’UOP.

SUCOSOFT S40 Editeur UOP

Pour saisir les variables de la partie déclaration, le Sucosoft S 40 vous offre un éditeur de variables convivial doté d’une assistance syntaxique (mode assisté) qui se présente sous la forme d’un tableau constitué de cellules de saisie dans lesquelles vous entrez votre déclaration.

SUCOSOFT S40 Editeur UOP

Type : Vous disposez pour cette entrée d’une zone de liste avec différents types de données, que vous pouvez sélectionner à l’aide de l’option ‹Insérer >> Types de données… >> types de données› ou du menu contextuel. Choisissez le type « BOOL ».
Valeur initiale : N’entrez aucune indication. La valeur 0 sera ainsi affectée à la variable « position_initiale » lors du lancement du programme.
Attribut: N’entrez aucune indication. Les qualificatifs « RETAIN » pour une variable non volatile ou « CONSTANT » pour une constante ne sont pas destinés aux variables d’entrée et de sortie (I/Q).
Adresse: I0.0.0.0.0 Adresse physique de la variable « position_initiale ».
Commentaire : Facultatif. Entrez dans ce cas Position initiale.

Vous pouvez visualiser la déclaration de variables achevée en « Mode libre » également appelé Editeur de variables libre : Sélectionnez Spécial >> Editeur de variables >> Mode libre

SUCOSOFT S40 Editeur UOP mode libre

Entrée du programme dans l’Editeur IL :

Le langage de programmation IL est un langage littéral, structuré en ligne de la maniière suivante :

  • Etiquette (facultative), opérateur, opérande, commentaire (facultatif)
  • Vous devez entrer les différents éléments, en les séparant par une tabulation ou un espace.
  • Chaque instruction doit commencer à une nouvelle ligne.

Passez à la partie instructions en cliquant Spécial >> Langage de programmation >> IL de l’Editeur d’UOP.

SUCOSOFT S40 Editeur UOP mode IL

Enregistrez l’exemple de programme terminé en sélectionnant Fichier >> Enregistrer sous… Vous accédez à une fenêtre contenant le dossier SOURCE du projet courant, destiné à recevoir l’UOP. Entrez le nom d’UOP  » position  » et validez votre entrée par  » OK « .

SUCOSOFT S40 Enregistrer programme

Sélectionnez Fichier >> Vérification de la syntaxe.

vous devez maintenant configurer votre système matériel à l’aide de l’outil Configurateur de topologie . Vous entrez les informations concernant la structure du système, ou topologie. Activez la fenêtre  » Configurateur de topologie  » dans le Navigateur

SUCOSOFT S40 Configuration topologie

Vous devez entrer tous les modules constitutifs du système d’automatisation ainsi que les informations relatives à chaque élément de la configuration. Dans notre exemple, seul l’automate compact PS 4 est pris en compte.

Créez une nouvelle configuration topologique par Configuration >> Nouveau

SUCOSOFT S40 Nouvelle configuration

Entrez le nom « APPAREIL » dans la zone « Nom du fichier », sélectionnez « PS 4-141-MM1 » ou le type de votre PS 4 existant dans la zone de liste« Type d’automate » et validez par « OK ».

SUCOSOFT S40 Configuration-topologie-finie

Sélectionnez Configuration >> Enregistrer

3.3- Génération du programme

Pour générer le programme exécutable par l’automate programmable, le Navigateur vous offre des commandes directement activables à l’aide de l’option « Génération », ou les boutons de la barre d’outils.

Sélectionnez Génération >> Nouvelle liste de génération.. ,

SUCOSOFT S40 liste generation

Choisissez dans les zones de liste : l’UOP de type « programme » que vous voulez générer comme programme exécutable Validez à l’aide du bouton « OK ».

Sélectionnez Génération >> Générer tout

3.4- Test et mise en service

Les fonctions de Test et mise en service vous permettent de transférer le programme dans l’automate et de le tester.

Dans le Navigateur du Sucosoft, sélectionnez les outils et activez la commande « Test et mise en service »

SUCOSOFT S40 Test mise en service

Sélectionnez « Transfert… ». La boîte de dialogue « Transfert/Gestionnaire de fichiers » s’ouvre :

SUCOSOFT S40 transfert programme

Marquez le fichier du code que vous voulez transférer dans l’automate et sélectionnez le bouton ‹Transfert Þ API› pour lancer la commande. Une barre de progression vous permet de suivre l’état d’avancement de l’opération en cours :

SOCOSOFT S40 Evolution-transfert-programme

Lancement du programme:

Cliquez sur le bouton « Etat du programme… » dans la fenêtre « Liste des connexions ». Lla boîte de dialogue suivante s’ouvre :

SUCOSOFT S40 Etat programme

Vous pouvez utiliser les boutons pour lancer ou arrêter votre programme ou encore pour obtenir des informations sur les erreurs survenues.

3.5- Entrée du programme en LD

Vous pouvez élaborer vos programmes dans les langages LD et les mettre en service, de la manière décrite pour le langage IL. La partie instructions d’une UOP en langage LD est représentée par des symboles graphiques. La partie déclaration se présente sous la même forme qu’en langage IL.

Choisissez le langage de programmation LD à l’aide de l’option Options >> Langage de programmation >> LD

SUCOSOFT S40 Programme LD final

Vous pouvez aussi élaborer vos programmes dans les langages FBD et les mettre en service, de la manière décrite pour le langage IL. La partie instructions d’une UOP en langage FBD est représentée par des symboles graphiques. La partie déclaration se présente sous la même forme qu’en langage IL.

Choisissez le langage de programmation FBD à l’aide de l’option Options >> Langage de programmation >> FBD

SOCOSOFT S40 Programme FBD final

Télécharger le logiciel de programmation Sucosoft s40

2 thoughts on “PROGRAMMATION DES APIs MOELLER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 − 1 =